ça te dit night fever...

ça te dit night fever...

Samedi soir, j'ai participé à mon premier raid orientation en m'alignant avec mes 2 coéquipiers (Bertrand et Jéjé) sur le parcours 10km du Ca te dit Night Fever, manifestation organisée par les Vikazim (http://www.vikazim.fr), association de raideurs Caennais.

Je n'avais jusqu'alors jamais participé à ce type de course où capacités physiques, lucidité, esprit d'équipe et stratégie sont autant de compétences nécessaires au bon déroulement de l'épreuve... sans compter sur des connaissances indispensables en orientation... et c'est là que ça se complique pour moi !

Nous nous sommes donc retrouvés samedi après midi pour cette première épreuve de l'année 2014 et je retrouve mes compères Jéjé et Bertrand, une équipe taillée pour bien courir, ça pas de problème mais totalement novice dans ce genre d'épreuve ! Place à la découverte ! Jérome, notre capitaine, récupère le dossard ainsi que les premiers documents nécessaires à la course: symboles, doigt digital pour poinçonner chaque balise découverte, numérotation des balises et déroulement de l'épreuve... On patauge un peu au moment de découvrir et déchiffrer tout ça. La course (parcours "Ecureuil" sur un profil 10km) se divise en 4 secteurs à faire dans l'ordre:

  • Secteur 1: 16 balises à découvrir sans ordre imposé
  • Secteur 2: 4 balises à trouver sur un ordre imposé qui nous amènent sur le labyrinthe
  • Secteur 3: 12 balises à trouver dans l'ordre dans le labyrinthe
  • Secteur 4: 17 balises à trouver dans l'ordre pour revenir vers le site de départ

2 cartes nous seront distribuées pour nous guider tout au long de l'épreuve. Nous nous dirigeons alors tranquillement vers la zone de départ une fois le briefing effectué où je ne comprend pas tout ce qui est présenté n'ayant pas les "codes" de la course d'orientation !

ça te dit night fever...

Un premier départ "fictif" est donné au gymnase de la commune de Feuguerolles Bully et tous les coureurs partent en footing vers la zone réelle de départ où sont alignées par terre les cartes plastifiées. Nous les ramassons un peu à la manière des concurrents des 24 heures du Mans avec leur moto... Nous avons à peine le temps de les découvrir que le départ est donné ! Nous décidons de ne pas céder à la précipitation et prenons quelques minutes pour tenter déjà de nous situer sur la carte... sans succès (ça commence bien !!!!). Nous partons alors rejoindre le flot de coureurs pour découvrir la première balise, peu importe laquelle, elle nous servira de point de départ dans nos recherches futures... Nous effectuons le Secteur 1 qui consiste à découvrir des balises sans ordre imposé, nous nous en sortons pas trop mal et nous faisons en sorte de les trouver par un circuit le plus logique et économique possible. Après presque 1h de course déjà, nous en avons terminé du secteur 1... Pour essayer de visualiser, il faut imaginer des balises bien cachées ( dans des trous, des souches ou des talus, etc) espacées d'au moins 800 m entre elles environ... ça grouille de partout: 65 équipes à la recherche de balises dans un ordre libre ! Une chose est sûre, pour le moment, c'est un effort que je trouve hyper ludique ponctué d'accélérations entre les balises tout en restant le plus lucide possible: il faut prendre des décisions rapides et à 3 !

Nous arrivons sur le secteur 2, secteur qui nous fait basculer sur la deuxième carte selon un ordre de 4 balises imposées. Nous les trouvons sans difficultés et la dernière balise, la n°20 donne le départ du... labyrinthe, kezako ? Sur le périmètre d'un champ, nous nous retrouvons face un labyrinthe géant fait de rubalises, les balises sont à poinçonner dans l'ordre et c'est à ce moment bien précis que Bertrand nous sauve pour assurer une orientation des plus efficaces dans ce joyeux bazar ! Qu'une seule chose à faire: le suivre et admirer ! Nous en ressortons d'ailleurs très vite pour accéder à la section numéro 4: des balises dissimulées sur la carte 2 à valider dans l'ordre.

ça te dit night fever...

Nous sommes en forme, portés par l 'efficacité avec laquelle nous avançons dans ce raid, pour une première, nous n 'avons pas encore été mis en difficulté. Il fallait bien que ça arrive.. En effet, avec la nuit bien tombée maintenant, la progression devient un peu plus difficile et cette partie d'orientation est très sauvage: forêt, ronces, boue, etc. Il faut rester lucide et vigilant pour à la fois bien s' orienter et éviter la blessure ( n'est ce pas Bertrand? ). nous enchaînons les balises avec plus de difficultés, notamment les 39 et 40 qui nous prennent presque 30 minutes... La dernière heure sera difficile, les organismes sont quelques peu usés après plus de 2h30 de crapahutage...

Nous arrivons vers le bourg de Feuguerolles Bully avec une dernière balise 49 qui nous fait un peu tourner dans une zone résidentielle. Enfin, nous voilà arrivés !!! Nous nous empressons de rentrer dans le gymnase afin de faire contrôler le doigt digital: toutes les balises ont été validées, ce qui signifie que nous n'aurons aucune pénalité au classement final, objectif rempli !!!

Nous referons la course autour d'une bonne soupe bio offert à l'arrivée et en compagnie de l'autre équipe RCCN, déjà arrivée depuis quelques minutes mais avec 2 pénalités: ça chambre allègrement !!! Au final, en lisant le classement nous terminons 9ème équipe masculine sur 27 ( 3h18mn... pour un 10km, mais on a dû en faire le double ;)) et 18ème au scratch sur 67 équipes, ce qui est pas mal pour une première, non ?

Je suis ravi d'avoir pu vivre ma première expérience en CO avec mes 2 coéquipiers, je me suis plutôt bien senti physiquement avec environ 3h d'effort à l'arrivée et beaucoup de changement d'allures. Dans le cadre de la prépa Glazig, cette course arrivait à point nommé !

A bientôt !

Julien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
julien-trail.com -  Hébergé par Overblog