Ma préparation pour le Défi Glazig

Ma préparation pour le Défi Glazig

Les 8 et 9 février prochains, je vais aller crapahuter, pour la troisième fois consécutive, le long des Côtes d’Armor, du coté de Plourhan pour le Trail Glazig. Plus précisément, je m’aligne sur ce qu’on appelle le Défi, c’est à dire une course nocturne le samedi soir de 18 km et un trail de 45km le lendemain matin. Copieux le menu ! Le "Défi" est la première manche du challenge Ouest Trail Tour 2014.

C’est le rendez vous de début de saison pour les traileurs du grand ouest et y participer provoque souvent des souvenirs humides car la Bretagne au mois de février, c’est rarement en short/tee shirt… C’est aussi un parcours difficile : boue, sable avec les longs passages sur la mer à marée basse, dénivelés « casse pattes » qui n’en finissent pas… et le fameux passage dans ce tunnel glacial avec de l’eau jusqu’au cuisses… bref du bonheur et des paysages côtiers magnifiques que ce soit du côté de Binic ou de l’île de la Comtesse…

Pour profiter pleinement de cette belle fête, il faut s’y préparer pour encaisser pas moins de 63km sur les 2 journées. J’ai donc entamé ma préparation depuis maintenant un peu plus de 3 semaines, sachant que j’ai repris après 15 jours de vraie coupure suite à la Saintélyon. Aujourd’hui, je suis à mi parcours dans ma préparation, la forme est là et le plus important je ne me plains d’aucun bobo !!! Je reste sur un mode de 4 séances/semaine en moyenne, ce que je parviens à encaisser tout en profitant de ma famille…

Ma préparation pour le Défi Glazig

Pour ce type de trail, j’ai axé ma préparation hivernale sur une bonne base de foncier qui m’a un peu fait défaut lors de la Saintélyon. J’ai donc calé une vraie sortie longue en nature à la fin de chaque semaine (2h45 lors du raid orientation du 11/01, 3h le dimanche suivant, 2h30, etc.) qui me paraît indispensable afin d’aborder le plus sereinement possible ce trail.

Une autre séance consiste à caler dans la mesure du possible une sortie vélo qui oscille entre 1h30 et 2h30. J’en retire les bienfaits de l’entraînement croisé, c’est à dire à la fois le travail de puissance mais aussi la récupération active sans les chocs articulaires liés à la course à pied…

Sur un autre type de séance, je vais travailler en fractionné. Ainsi, selon les semaines, la progressivité de la préparation mais aussi l’envie du moment, je vais pouvoir faire des séances au seuil (3 x 10mn ou pyramide 2, 4, 6, 8, 6, 4, 2mn) ou enchainer 5 ou 6 fois 1000m par exemple. J’essaye aussi d’inclure la traditionnelle séance de 30s/30s.

Enfin, ma quatrième séance va s’articuler autour du travail de côte… et oui c’est la séance spécifique du traileur ! Sur cette séance, je répète les côtes courtes que ce soit sur des sentiers ou sur escaliers. Comme pour le fractionné, étant donné l'intensité de l'effort, je fais des séances d'1h à 1h30 maximum incluant une quarantaine de minutes en spécifique.

Voilà, globalement le contenu hebdomadaire de ma préparation ressemble à ça:

  1. séance fractionné court ou long
  2. séance répétition côtes
  3. séance vélo ou récup' footing
  4. séance sortie longue

En étalant ce programme sur 6 semaines avant l'objectif, je pense que je serai prêt à affronter la Bretagne les 8 et 9 février prochains !

A plus !

Julien

xine 21/01/2014 18:30

Amuse toi bien garçon! Je le connais plus que bien le chemin des douaniers de Binic au Petit Havre... Ca a été mon terrain de jeu pendant un an!

gg 21/01/2014 16:09

Belle rigueur! ça va payer!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ;)

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog