Prépa Grand Raid des Pyrénées... Tout un Cirque !

Prépa Grand Raid des Pyrénées... Tout un Cirque !

Vous me pardonnerez ce jeu de mot pour le moins... hasardeux, car c'est bien pour le Tour des Cirques que je me suis préparé tout au long de cet été !

L'été a été bien rempli et après mon épopée "Montblanesque" qui clôturait un bien joli mois de juin, il vite fallu rechausser les running pour préparer pour cette autre belle aventure qui s'annonce: le Tour des Cirques donc, une des courses du Grand Raid des Pyrénées, sur un format 120km et 7000m de D+ ! Ce nouveau format du GRP propose un parcours au départ de Piau Engaly pour rejoindre Vieille Aure par les Cirques de Barroude,Troumouse, Estaubé et Gavarnie. Au menu, passages techniques et rocailleux, haute montagne et mal de cuisses ! 6 points de ravitaillement seront mis en place sur le parcours. Le départ sera donné le vendredi 22 aout à 9h de la station de Piau Engaly... pour une arrivée qui serait possible en fin de matinée le lendemain si tout se passe comme prévu...

Alors dès mon retour en Normandie, pas de répit pour les braves et nous voilà repartis sur les sentiers avec Jéjé pour préparer ce qui sera, sans nul doute, l'objectif de l'année. Encore une fois, je ne change pas trop mon organisation et le plan de préparation sera calé sur 4 séances/semaine pendant les 8 semaines qui séparent l'ascension du Mont Blanc et ce GRP. Je me suis donc largement inspiré de ce que j'avais fait pour préparer le Radicassant en y ajoutant encore un peu plus de volume et surtout du dénivelé. Concrètement, par semaine, cela donnait à peu près ça:

Prépa Grand Raid des Pyrénées... Tout un Cirque !

une sortie dite "de qualité" en côtes.... et là j'ai mes petites habitudes sur Mondeville pour les gens du coin où il y a une belle montée de marches tout près du parc du Biez. Après quelques boucles d'échauffement dans le parc, je me rend au pied de cette montée que je peux répéter par séries de 3 à 5 en couplant avec une autre côte plus courte et qui permet de relancer la foulée entre les séries. Selon le temps dont j'ai pu disposer, j'ai effectué des séances allant de 1h15 à 2h.

une sortie "à intervalles": c'est une séance que j'ai principalement effectué dans et autour du parc de Lébisey à Hérouville Saint Clair. Selon l'envie, la forme et le temps à ma disposition, j'alternais entre des séances au seuil ( 4 x 8mn le plus souvent) ou des séances à accélérations libres (fartlek). Si ce type de séance n'est pas spécifique à la préparation d'un ultra, elle me permet de garder du rythme et un peu de vitesse... et puis ça fait du bien de courir vite... un peu :)

une sortie vélo: A la différence de ma prépa pour le Radicassant en avril dernier, j'ai considérablement rallongé ces sorties pour travailler les cuisses et faire du volume tout en me préservant des chocs liés à la course à pied. Ainsi, j'ai essayé de m'astreindre à des sorties autour de 3h avec mon VTT... et sur la route ! dur dur... Mais bon, j'ai pu aligner les kms, travailler à basse intensité sur des temps longs...

sortie longue trail: ... ou l'incontournable quand on prépare un ultratrail ! Comme pour le Radicassant, j'ai effectué une séance longue par semaine pendant ces 6 dernières semaines. J'ai pu faire des sorties de 3 à 4h en courant et le plus souvent accompagné de Jéjé, ça aide à se motiver ! Je n'ai pu faire de sorties rando course plus longues faute de disponibilité. Nous avons aussi privilégié la recherche de dénivelé en nous rendant à plusieurs reprises du coté de Clécy en Suisse Normande. A défaut de montagne, nous avons tenté d'être ingénieux ;) . Nous avons également participé à la course nature de Blainville Bénouville le 14 juillet dernier. Nous avons fait l'aller retour en courant pour faire le max de volume !

Prépa Grand Raid des Pyrénées... Tout un Cirque !

Au total, j'ai pu faire des semaines oscillant entre 6h et 10h de préparation, ce qui me semble pas mal à défaut d'être suffisant ! Précisement? 26 sorties dont 6 en vélo...

Au niveau matériel, orphelin de mes bâtons depuis le Mont Blanc, je suis en pleine hésitation sur le fait d'en prendre sur le Tour des Cirques. Si je pense que le dénivelé nécessite d'en avoir, je ne suis pas sûr d'être encore un spécialiste de leur usage et je me dis que je me débrouillerai peut être aussi bien sans... bref une graaaaande question existentielle s'impose à moi ;) Allez maintenant, il faut faire du jus, j'espère être prêt, de toute façon je n'aurai pû m'entraîner davantage cela au risque de me blesser. On va profiter d'une belle virée Pyrénéenne ! Youpi !

A très vite !

Julien

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog