A l'assaut de l'Omaha Beach Trail...

A l'assaut de l'Omaha Beach Trail...

Réveil d'un dimanche matin de course, j’entends la pluie qui tape contre le velux.. Il m'en faudrait pas beaucoup plus pour rester sous la couette... Mais la perspective d'aller enfiler un dossard et de gambader est toujours plus forte !

Le temps de ce dimanche est pour le moins chargé, je préfère courir au sec vous l'aurez compris... Mais le trail c'est aussi ça ! J'arrive à Saint Laurent sur Mer pour aller retirer mon dossard. Je suis inscrit sur le 28km de cet Omaha Beach Trail. Certes ça fait seulement un mois pile que j'ai récupéré des Pyrénées et je n'ai pas fait de préparation spécifique, seulement des séances plutôt courtes et dynamiques pour retrouver le rythme. En effet, après cet effort de type ultratrail, j'ai l'impression de ne plus savoir courir ! Cette semaine j'ai fait des séances (PPG mardi, Vélo mercredi, Fartlek vendredi) qui m'ont un peu rassuré et j'arrive donc plutôt en forme ce dimanche matin au départ, sans bobo ni douleurs particulières.

A l'assaut de l'Omaha Beach Trail...

Au village, je retrouve bon nombre d'amis coureurs qu'ils soient du club (RCCN) ou rencontrés sur différentes courses. Les fidèles sont là, répartis sur les trois distances que propose ce trail : 7km, 14km ou 28km. Une fois changé, il est temps d'aller s'échauffer un peu, l'ambiance est chouette et je trottine avec Manue, Mylène, Jéjé, Laurent qui seront tous les 4 alignés sur le trail des Braves 7kms (si si c'est son nom!). Difficile de s'échauffer consciencieusement dans ces conditions, mais qu'importe c'est tellement chouette de se préparer dans cette bonne humeur ! Le départ est donné à 9h30 pour les 3 distances mais le 28km part un tout petit peu avant.

Je vais me placer, quelques secondes à attendre encore et c'est parti ! Les premiers hectomètres se font sur la plage de St Laurent pour rapidement emprunter le sentier côtier. C'est un monotrace et ça bouchonne un peu, pas de panique, le chemin est encore long ! Les premiers kilomètres défilent ainsi. Le terrain est très cassant et on alterne montées descentes sur ce monotrace littoral. Nous passons la base Véolia, première bonne patate au menu en quittant la base ! Une belle et longue montée que je fais en alternant course et marche. Cela me permet de remonter quelques places après les petits bouchons des premiers kms.

A l'assaut de l'Omaha Beach Trail...

Nous arrivons donc rapidement au deuxième ravito ou je prend le temps de remplir mon bidon. Aujourd'hui c'est light dans l'équipement et c'est bien agréable : juste le porte bidon et 2 gels que je prendrai après 1 et 2h de course. Lorsque je repars du ravitaillement, je suis les autres coureurs devant moi. Au bout de 200m en montée, tout le monde s'arrête, il semblerait que nous ayons perdu la trace, pas de balisage ! Le spectacle de voir une bonne trentaine de traileurs (dont moi) perdus est saisissant, comme un troupeau de moutons perdus sans son berger ! Après 5 bonnes minutes de grand flottement, nous voilà tous repartis ! Un signaleur m'avait, quelques kms auparavant, annoncé en 55ème position, nul doute que j'ai dû perdre quelques dizaines de places dans la bataille. Ce n'est pas grave, après cette première heure de course, j'ai fait environ 9,5kms, pas étonnant vu le profil cassant de ce début de parcours, les quelques petits bouchons et notre errement général ! J'aimerai bien tenir une moyenne de 10km/h sur cette course, ça va être difficile mais ça me booste et me donne un petit objectif !

Les portions qui suivent sont plus roulantes, je parviens à accélérer tout en étant constamment (trop) prudent à savoir si je ne me grille pas trop. Mes allures oscillent entre 11,5 et 13km/h, ça court bien j'ai de bonnes sensations. Nous arrivons au ravito, le 3ème, le coureur devant moi prend un gobelet qu'un bénévole lui tend gentiment... et le jette par terre si tôt après avoir bu, sans un merci, ni même un regard au bénévole. Je m'empresse de lui faire remarquer et ramasse son gobelet ! Comme si nous étions en train de jouer le podium de l'UTMB;) !

A l'assaut de l'Omaha Beach Trail...

Il reste moins de 10kms et la forme est toujours là. Je parviens à maintenir ma cadence et à courir dans toutes les côtes maintenant. Nous arrivons sur Saint Laurent, non pas pour l'arrivée, mais pour faire une dernière boucle finale de 5kms. En sortant du village départ, une courte côte raide nous attend. Des cordes sont même installées pour aider notre avancée... En haut je parviens à relancer et passer quelques coureurs. Il reste moins de 4 kms maintenant, une dernière gorgée d'eau et je vide ma gourde pour m'alléger un maximum sur les derniers kilomètres restant.

A l'assaut de l'Omaha Beach Trail...

Le retour de cette boucle se fera de la plage à partir de Vierville. 2 longs kilomètres dans du sable, humide certes, mais où l'on s'enfonce un peu quand même ! Je regarde avec insistance ma montre pour mesurer ce qu'il reste à parcourir, je cours à environ 12km/h... Je vois l'arche au loin, allez c'est la fin, un dernier effort. Je tente d'éviter le retour d'un coureur, en vain, il me passera juste avant la ligne, mais qu'importe ! Je franchis donc la ligne d'arrivée après 2h39 de course à la 30ème place /245 arrivants. Je suis très content de ma performance, très content également de savoir que les jambes répondent bien sur des distances plus courtes, où non seulement on court tout le temps, mais où il faut savoir relancer. Ravi enfin d'avoir pu partager cette matinée avec tous les copains du RCCN, et les autres, sur toutes les distances !

Maintenant, la fin de saison approche à grands pas, et même si je ne vais pas résister à accrocher 1 ou peut être 2 dossards d'ici la fin de l'année (sur des trails courts uniquement), l'heure est déjà à la réflexion pour les trails pour la saison 2015 ! Ah passion quand tu nous tiens...;)

Sportivement, Julien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

gg 22/09/2014 21:49

Merci à nouveau pour ce bon moment de lecture Ju'! Quelle plume! Un Grand BRAVO pour cette course rondement menée! Dommage pour ce troupeau de traileur en errance...;) et Respect pour ton civisme au ravito! Oui, ça se confirme..les cons sont partout! Au plaisir de regaloper à tes côtés cher Ami..;)

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog