Retour sur le Trail de la Vallée du Couesnon

Retour sur le Trail de la Vallée du Couesnon

Le Trail de la Vallée du Couesnon venait ponctuer une grosse semaine de prépa en vue, notamment, des 80km du Mont Blanc qui arrivent dans quelques semaines. En effet, c'était une semaine « choc » avec dans le détail :

  • 1 séance de côtes courtes (1h15), le mardi

  • 1 rando course de 37 km avec 1500m de D+ (4h30), le jeudi

  • 1 sortie vélo sur la côte avec du vent (2h), le vendredi

  • le Trail de la Vallée du Couesnon (3h20), le samedi

  • 1 footing de récup' (45 mn), le dimanche

Au total, ça me fait une semaine à 12h d'entrainement... et quand on est pas pro, faut les caser;) !

J'arrivais donc un peu entamé physiquement sur ce trail, et il était alors question de le faire en mode prépa... Mais ça c'est vraiment difficile pour moi, surtout avec un dossard accroché, pas le temps de se chercher d'excuses, on fonce ! … Quoique...

Retour sur le Trail de la Vallée du Couesnon

Le départ va être donné et les quelques foulées d'échauffement ne m'ont pas rassuré sur mon état de fraicheur. Ça couine de partout, je comptais sur la séance de vélo de la veille pour me faire récupérer de ma virée de 4h30 du jeudi, mais non ! Qu'importe, le soleil est bien présent à Mezières Sur Couesnon (35), près de Fougères, pour un trail qui s'annonce cassant lorsque je tend l'oreille, des dires des coureurs du coin...

Au niveau matos, j'ai opté pour les manchons afin de minimiser la fatigue accumulée et j'ai pris mon sac Salomon. Ça me donne une bonne réserve d'eau, j'essaierai donc de ne pas trop m'arrêter aux ravitos.

J'oubliais, le programme du jour, 2 boucles dans la vallée du Couesnon pour 32km et environ 500m de D+. De quoi bien achever les guiboles...

Allez, il est temps de se placer sur la ligne de départ. Est-ce lié à la forme du jour, mais je me place à l'arrière du peloton de 150 coureurs... Téméraire le gars ! Allez, c'est parti, aïe... Les premiers kilomètres sont un supplice, j'essaie de faire illusion en essayant d'être le plus détendu possible mais allonger la foulée est vraiment difficile. Je me cale à la fin d'un petit groupe. Je me laisse porter comme cela sur les 6/7 premiers kilomètres qui sont, du coup, assez roulants. La première heure de course est assez difficile, je souffre au niveau des quadriceps, mais ça tient. Je passe les 10 premiers kilomètres en 55mn. Je suis maintenant mentalement entré dans la course. Et c'est très important. En effet, les premiers kilomètres avaient un peu entamé le capital « motivation » et sans nul doute, j'ai eu un gros déficit de « fraîcheur mentale » au départ. On se plaint plus facilement, « ça va être long », etc. Mais là, ça y est, j'arrive à mettre le cerveau en « mode dossard ». La connexion entre la tête et les jambes établie, je parviens à allonger un peu plus sur le plat. Je trottine en côte, ce qui me fait gagner quelques places. J'arrive à me dire que je peux me faire mal sur ces côtes car je récupère sur le plat, bref je me fais plus confiance et ça, ça change tout;) !

Retour sur le Trail de la Vallée du Couesnon

Le parcours est d'ailleurs beaucoup plus technique, il est quasi exclusivement composé de singletracks et c'est un vrai régal que de relancer sur ces types de sentiers, en haut d'une côte, au détour d'un virage, etc. Je zappe d'ailleurs le premier ravito qui arrive déjà après un bel enchaînement montée/descente dans des escaliers en sous bois.

La fin de la première boucle est tout aussi technique, c'est du « up and dowm » permanent. Une descente bien raide semble d'ailleurs avoir été tracée pour l'occasion à la fin de la boucle, la montée qui suit calme bien les ardeurs.

Allez direction la deuxième boucle, je me sens en forme, « focus » sur mes appuis, pas dans le rouge. Les jambes tiraillent, mais c'est le jeu, comme on dit ! 20 km de parcourus et c'et le début de la 3ème heure de course. Je me sens beaucoup mieux qu'au départ quoique partagé entre une fatigue présente que je ressens au niveau des cuisses et sensation générale où je sens que, modestement, « j'ai la caisse »... Je suis sur le fil entre ces deux sensations...

Retour sur le Trail de la Vallée du Couesnon

Troisième ravito, à l'entrée du bois, je prends juste un verre d'eau et avale à la sortie, en trottinant, la dernière des 2 barres que j'avais emporté dans mon sac. Plus qu'une dizaine de kilomètres, on tient le bon bout, nous rattrapons d'ailleurs les participants du 17kms. Pas facile de doubler sur ces petits sentiers mais ça le fait car les autres participants nous laissent facilement passer. Un merci, un mot d'encouragement, bonne ambiance entre les coureurs !

On arrive sur l'ascension finale. Je serre les dents, ça passe en poussant sur les cuisses ! Les 3-4 derniers kilomètres sont roulants, je m'efforce à tenir les 11km/h, à bien resté gainé et aligné, autant que faire ce peut ! Un lotissement, on entre dans Mezières, ça sent bon, le parcours emprunte le sentier de départ qui descendait... Par déduction:), je me rends compte qu'on finira par un long faux plat montant, allez on s'accroche, on sourit devant les spectateurs, ça y est c'est plié !

3h20 au chrono, une 43ème place/150 classés. Satisfait.

Retour sur le Trail de la Vallée du Couesnon

Le parcours était vraiment top, tout en relance, et même si le temps de « chauffe » était long, j'en ai vraiment profité ! Un trail à faire ! Sur le plan de la forme, je ne vais pas me chercher d'excuse, j'ai couru avec les sensations du jour et j'ai tout donné, donc, pas de regret, je suis satisfait.

Allez, maintenant on continue la prépa, le prochain dossard, ce sera sur le 80km du Mont Blanc !

Sportivement,

Julien

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog