Les HOKA Speedgoat : du brute de trail...

  • Julien Leroy
  • Matériel
Les HOKA Speedgoat : du brute de trail...

Au sortir de l'UTMB et après avoir été conquis par des Hoka Rapa Nui 2s, bien fatiguées, mais qui m'ont suivi tout au long de ce périple, j'ai investi dans ces Speedgoat. En effet, ce modèle a pour vocation de remplacer les Rapa et après les avoir vues sur le salon de l'UTMB, il me tardait de les chausser sur les sentiers !

C'est déjà ma 3ème paire de Hoka et j'avoue que je suis assez conquis par les caractéristiques si particulières de ces chaussures à l'amorti "oversize". Les Speedgoat ne dérogent pas à cette règle même si la chaussure se présente avec une semelle un peu moins volumineuse que ses ainées.

Les HOKA Speedgoat : du brute de trail...

Ce qui m'a séduit au premier abord

Le look ravageur de la Speedgoat !!! Dans le coloris bleu, jaune et rouge, elles m'ont tout de suite sauté aux yeux. L'inscription HOKA sur le dessus de la chaussure est aussi du plus bel effet ! J'ai aussi été agréablement surpris des qualités de finitions optimisées en comparaison avec la Rapa Nui ou la Challenger. Il y a différents matériaux utilisés pour recouvrir la chaussure entre un mesh aéré et des protections renforcés aux endroits clés pour parer aux sentiers accrocheurs...!

Les HOKA Speedgoat : du brute de trail...

Les technologies de la chaussure

La chaussure est légère, 275g sur la balance, ce qui est une sacrée performance au vu de l'amorti conséquent et de cette impression de solidité que le chaussant peut dégager.

La semelle extérieure Vibram est le vrai plus de ce modèle, au même titre que la Rapa Nui qui bénéficiait également de la technologie Vibram. Sur les Speedgoat, l'accroche est encore plus marquée, notamment pour les avoir mis à l'épreuve sur des sections humides, boueuses et sur des feuilles mortes... en montée et en descente, l'accroche est très présente et on ne peut plus dire que les chaussures HOKA sont instables. Les crampons sont importants et il est vrai que sur du bitume cela s'entend quand même un peu... C'est un modèle trail !

Autre point d'amélioration, la languette sur la chaussure est rembourrée et le laçage est enfin digne de ce nom ! En effet, sur les Rapa, le laçage type Salomon pouvait provoquer des lésions, notamment au niveau des releveurs, ce qui m'était arrivé sur la fin de l'UTMB. Le retour à un système classique est appréciable pour ces Speedgoat et la languette rembourrée sans coutures apportent un confort indéniable.

Un grand classique chez Hoka, mais on ne peut pas parler de ces chaussures sans évoquer son amorti si caractéristique avec la semelle surdimensionnée. Sur le modèle des Speedgoat, l'amorti est complété avec semelle intermédiaire "IMEVA" qui rajoute au confort de course, sans trop rogner sur le dynamisme de la chaussure. Après, pour ma part, les HOKA sont quand même plus adaptées pour les efforts longs à très longs, et ce n'est pas le meilleur type de chaussure pour un 10km à mon sens !

Les HOKA Speedgoat : du brute de trail...

Mes ressentis sur le test

Avec ma blessure au genou, j'ai du patienter avant de pouvoir tester ces Speedgoat... Une fois chaussées, on ressent l'effet HOKA, gros amorti, confort important, bref des pantoufles qui appellent à la balade...

J'ai pu faire des sorties en sous bois, l'adhérence est un gros point fort de ce modèle; même par temps humide, en montée, en descente, en dévers. On sent en sécurité dans ces HOKA, et plus d'excuse dorénavant pour lâcher les chevaux en descente !

En effort long, j'ai pu les chausser sur le Trail du Tour du Canton et pas de sensation d'inconfort à noter. Sur des distances plus courtes ou à vitesse plus élevée, je préfère chausser des modèles plus dynamique, c'est à dire un plus rigides.

En conclusion

Pas de surprise en investissant dans les Speedgoat, elles sont dignes de succéder aux Rapa Nui 2S. L'amorti m'a semblé identique, tout comme le confort. le chaussant est un peu plus rigide et satisfera les coureurs aimant être bien maintenus dans leur chaussure.

Le gros plus réside dans l'adhérence, la semelle Vibram fait extraordinairement son travail. C'est un vrai modèle trail pour des profils de circuits accidentés et techniques. Pour des courses natures ou mixtes avec du bitume, je préfère chausser des modèles avec une semelle moins cramponnée.

Je ne peux donc que vous conseiller ce modèle, il est conforme à la "tradition" Hoka pour les convertis et sera un bon modèle également pour ceux qui voudront s'y essayer !

Bons runs à tous !

Julien

Nono2765 02/03/2016 08:46

Bon compte rendu sur cette speedgoat julien, par contre tu aurais du préciser quelle modèle utiliser pour un trail de 10 kms avec la semelle + rigide. Est-ce un autre modèle de la m^eme marque ou une autre marque ?
Sportivement Bruno

Nono2765 02/03/2016 14:46

Merci pour ta réponse. Pour ma part je suis en salomon speedcross 3m mais je vais certainement passer prochainement chez hoka one one.
Merci pour ton blog que je découvre avec une plaisante et certaine curiosité.
Sportivement Bruno.

Julien Leroy 02/03/2016 08:54

Pour ma part ce sent les Brooks cascadia Bruno

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog