Une belle fin d'année sur le Trail du Tour du Canton...

Une belle fin d'année sur le Trail du Tour du Canton...

Samedi dernier, je me trouvais du coté de Beuzeville La Grenier dans le 76 pour prendre part au Trail du Tour du Canton. J'avais déjà entendu parler de cette manifestation et les échos positifs m'ont poussé à prendre un dossard. Et en plus, la prix d'inscription était reversé au Téléthon, une belle façon de participer à la fête !

Au menu, il y avait un 82km, un 44km trail et run n'bike, un 24km trail et run n'bike... Pour tout vous dire, j'avais au départ opté pour le 44km mais une blessure au genou (tendinite/syndrome rotulien) que je traine depuis l'UTMB m'a poussé à contacter Yann Levasseur, organisateur de ce trail, pour basculer mon inscription sur le 24km. J'arrivais donc sur ce trail, pas préparé et avec un genou qui couine... les conditions idéales en somme ;) !

Une belle fin d'année sur le Trail du Tour du Canton...

Une fois passé entre les mains de mon cher kiné et avec un taping adapté qui me soulage considérablement le genou, je me présente donc au départ en ce samedi matin du Trail du Tour du Canton.Je suis d'abord sidéré par ce village de Beuzeville La Grenier, en habit de fête aux couleurs du Téléthon ! Tout est rouge et jaune, un grand panneau Normand trône dans le centre, les rues commencent déja à s'animer alors qu'il n'est même pas 9h du matin ! Il y a une manifestation hippique, un rassemblement de vieux tracteurs de collection, le trail se mêle aux différents événements du weekend, j'adore !

Et pourtant il fait froid avec un vent qui glace les guiboles, mais il ne pleut pas et c'est l'essentiel ! Je me prépare tranquillement, que c'est bon de retrouver ces petits instants de préparatifs, on se crême les pieds, on prépare le sac, on remplit les flasks, etc. Ça m'avait manqué depuis l'UTMB ! Allez, je suis prêt, il va bien falloir sortir de la douce tiédeur de la voiture pour se rendre sur la ligne de départ. J'y vais au petit trot pour échauffer un peu la machine, bien grippée il est vrai depuis de nombreuses semaines...

Une belle fin d'année sur le Trail du Tour du Canton...

Je me place dans le premier tiers du peloton, ça n'est pas dans mes habitudes mais j'ai comme une furieuse envie d'aller bastonner sur les sentiers ;) ! Quel kéké... Le départ est donné à 10h, nous sommes avec les coureurs du 44km et les "run n'bikers". C'est un joyeux bordel sur les premiers kilomètres, ça double pas mal, les VTT se faufilent parmi les coureurs...

Mais ça ne bouchonne pas, les longues portions de bitume aident à faire étirer le peloton. Ça part vite, à ce rythme là, je vais littéralement exploser en vol, le coeur s'emballe... Il faut que je me calme, il y a tout de même 24 bornes à parcourir !

Presque 30 minutes de course et 6kms environ de parcourus quand se présente un joli sentier en sous bois. Je me plais à crapahuter là dedans sur ce tapis de feuilles mortes mais, encore une fois, mon ventre me joue des tours et je sens bien que la cadence imposée à mon petit organisme fatigué va se payer cash.... et là ça ne pardonne pas, clignotant sur le bord du chemin et vomito en règle...! La fête était trop belle... Bon, on se remet les yeux en face des trous, on souffle un bon coup et passé cet intermède des plus délicats, je vous le concède, me voilà reparti sur le sentier, au petit trot cette fois... (la course à pied c'est aussi ça, ce n'est pas que de beaux athlètes qui volent sur les sentiers avec leurs belles chaussures Salomon ;)).

Je sens que je vais en "chier sévère" et que cette course va être looooonnnngggguuuueeeee.... J'attends le ravito avec impatience pour vider mes bidons et les remplir avec de l'eau claire, mon organisme n'assimile plus les produits énergétiques... Il faudra se pencher sur cette question à tête reposée, j'ai beaucoup à apprendre sur la stratégie alimentaire de course.

Une belle fin d'année sur le Trail du Tour du Canton...

Je suis de fait beaucoup plus tranquillisé par mon bidou et je me recentre sur l'instant, je parviens à maintenir l'allure, je profite d'un parcours relativement joueur et tout à fait sympathique: du sentier, de la boue juste comme il faut :), des petites montées et de belles descentes... bref un bon vrai trail du coin !

J'arrive au ravito situé au 13ème kilomètre. je refais le plein d'un bidon uniquement et je vide l'autre, ça suffira pour les 11kms restants. Je me risque à prendre un petit TUC qui passe tout seul... ouf ! Je repars pour les 10 derniers kilomètres, j'ai couru sans discontinuer depuis plus d'une heure, fait rare depuis ma virée sur l'UTMB... Du coup, j'ai les cuisses qui commencent à siffler et le genou qui se rappelle à ma convalescence... ça devrait tenir, pas de doute, on va serrer les dents et ne rien regretter !

Les kilomètres défilent,je peine à maintenir une allure autour des 5/5'30'' au kilomètre, il n'en reste plus beaucoup maintenant. Les écarts sont faits et mis à part des chevaux et leurs cavaliers avec qui je partage le sentier, je ne double plus de coureurs. C'est d'ailleurs très bizarre de courir avec le souffle d'un cheval tout près...

Une belle fin d'année sur le Trail du Tour du Canton...

Allez, je passe devant le parcours hippique situé à l'entrée de Beuzeville et je devine l'église qui domine le village, ça sent bon l'arrivée... plus que 2 ou 3 kilomètres !

Je suis dans le village, encouragé par les passants, c'est bon de sentir l'arrivée, je suis bien cuit. Je vais arriver à l'entrée du gymnase, l'arrivée se situe à l'intérieur, comme sur la Saintélyon ;) ! Je passe devant un premier panneau d'arrivée aux couleurs de la France, installé ici pour rendre hommage aux victimes du 13 novembre... respect.

Ça y est je franchis l'entrée du gymnase qui signifie la fin de cette course... en 2h00 tout pile pour un peu moins de 24km. Je finis à la 64ème place/215 classés.Le classement n'a pas d'importance tant j'étais satisfait de finir l'année sur ce trail.

J'ai tout simplement adoré l'état d'esprit qui s'en dégage, fait de simplicité, de dévouement, de bonne humeur et d'esprit collectif. Que c'est bon de participer à un tel évènement, pour une bonne cause et par les temps sombres que nous traversons... Que c'est bon de voir ces bénévoles qui œuvrent de façon désintéressée pour que nous puissions passer un bon moment ! rien que pour ça, j'ai adoré ce trail et nul doute que je reviendrais l'année prochaine !!! Merci à Yann et à toute son équipe du CCP Beuzevillais !

Maintenant du repos, des soins et à l'année prochaine pour de nouvelles aventures... partagées :)

Julien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Gg 12/12/2015 17:08

Encore un bon moment de lecture! Merci ju'! J ai particulièrement aimé le " bastoner dans les sentiers, quel keke!" ;-)
Retour du "vomito"!? :(

Val' 10/12/2015 23:03

J'ai adoré cet article Julien : merci tout plein pour cette humilité et cette sincérité face "au concret" que peut revêtir la course, parfois, voire souvent. On n'oublie pas que derrière les beaux clichés de silhouettes affûtées dans le soleil couchant, il y a la dose d'efforts à fournir, sur la durée, la souffrance des blessures qui s'amplifient au fil des km puis l'épanouissement de quelques secondes sur la ligne d'arrivée. Alors merci pour ce partage de vécu et merci de contribuer à la recherche pour tous ceux qui ne savent ce que courir veut dire. Bravo champion (parce qu'un bon temps en + !!) Repos maintenant !

Julien Leroy 11/12/2015 08:20

Merci beaucoup val

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog