Le Radicatrail 2016 !

Le Radicatrail 2016 !

On reprend les bonnes habitudes par un petit compte rendu de cette dernière aventure avec le Radicatrail couru dimanche dernier du coté de Lillebonne dans le 76. Et oui, j'ai l'impression que cela faisait une éternité que je n'avais pas enfilé de dossard, un mois et demi en somme...
Le radicatrail est une épreuve bien connue des traileurs en Normandie qui comporte bon nombre de courses: un nocturne, un 14km, un 33km, un Ultra avec le 110km (que j'avais fait en 2014 lors de sa première édition) et donc ce fameux 60 km qui était au menu du jour pour Laurent et moi. J'avais prévu depuis quelques mois déja de m'y aligner et Lolo m'a rejoins rassuré de ses dernières sensations d'entrainement.
Mais il est vrai que nous arrivions peu préparés tout de même au départ de cette course, un peu la fleur au fusil pour ma part en tout cas, je l'avoue... C'est qu'il y avait près de 60km et 1500m de déniv' au programme ! Il faut se les farcir comme on dit !

Le Radicatrail 2016 !

Qu'importe, et ce ne sont pas les douleurs au niveau de mon genou qui se sont réveillées il y a une dizaine de jours qui vont m'arrêter... A tord certainement, j'en conviens.

Alors en ce dimanche matin, l'humeur est guillerette quand nous prenons la route vers Lillebonne, ça cause de la course, des projets à venir... jusqu'à nous rendre compte que nous avons loupé la sortie d'autoroute ! Pas de panique, heureusement que nous avions prévu un petit quart d'heure de battement, il nous a été utile du coup pour être à l'heure aux navettes de bus à Lillebonne !

Car oui, le départ de ce 60km a lieu à Tancarville et l'organisation a prévu des navettes pour acheminer les coureurs. Nous sommes pile poil en terme de timing, juste de quoi stresser un peu notre Lolo ;) ! Bien arrivés à Tancarville quelques minutes plus tard, nous récupérons nos dossards et il est déjà temps de se placer sur la zone de départ. Nous nous plaçons dans le dernier quart du peloton, nous nous échaufferons sur les premières portions du parcours une fois le départ donné. Allez, il est 8h30, c'est le départ !

Le Radicatrail 2016 !

Le départ est donné devant la cour de l'école de Tancarville au son d'une troupe de joyeux musiciens, c'est très détendu... Que j'aime ce type de départ sans pression, où ça rigole dans le peloton. Nous partons donc tranquillement ensemble avec Lolo, nous sommes encore sur la route et le peloton s'étire à peine. On sent les coureurs prudents ;) ! Nous quittons la route sur la gauche par un sentier qui monte vers le château de Tancarville.

Le Radicatrail 2016 !

Vu le photographe à la sortie du château ! Le temps est frais et je fais le choix de garder la veste... Ce que je n'aurais pas dû faire puisque je l'enlèverai quelques minutes plus tard... Nous courons toujours ensemble à bonne alllure avec Lolo, on est aux alentours des 11km/h. Les premiers kilomètres défilent...

Je croise Nico Paysant, le "patron des traileurs normands" sur ces premiers kilomètres, c'est très sympa de se voir "en vrai" au delà des réseaux sociaux ! Nous échangeons de nos programmes respectifs de l'année et nous étonnons de l'allure rapide à laquelle cette course est partie, ça risque de se payer plus tard... Mais à force de parler, voilà que j'ai perdu Lolo qui s'est échappé devant ! Allez je vais tâcher de le récupérer sans trop puiser non plus car nous n'avons fait qu'à peine 10km ! Le parcours reste roulant et plutôt agréable avec de jolis singles fleuris en sous bois.

Je retrouve Lolo en haut d'une belle patate dont je me rappelle le souvenir sur le 110km il y a deux ans déjà, une belle côte, dré dans l'pentu ;) ! Les jambes sont là sur ce premier tiers de course, mais encore une fois, c'est le ventre qui coince un peu et qui me gêne... :( Je ne parviens pas à en trouver les raisons, c'est assez agaçant, mais c'est supportable.​

Le Radicatrail 2016 !

Nous arrivons sur le premier ravitaillement avec Lolo, situé aux alentours du 13ème km. Je refais le plein de mes bidons avec un mélange eau/coca pour avoir un apport en sucres. Je grignote quelques chips sans conviction, il n'y a que ça qui semble passer... Allez on repart, en trottinant, s'arrêter quelques instants sur le ravito nous rappelle à la température peu élevée de ce dimanche, et la pluie fait de timides apparitions en plus ! Mais bon pas de quoi laver notre enthousiasme, puisque l'humeur de notre binôme est au beau fixe ! c'est vraiment super et c'est hyper motivant de se porter mutuellement, de se marrer, de partager nos bobos, nos difficultés... bref merci mon Lolo :) !

Le parcours alterne entre passages en sous bois, larges pistes et portions bitumées, c'est assez roulant, on court tout le temps... pas de côtes à l'horizon pour varier le rythme, c'est difficile pour le traileur que je suis !

Nous arrivons sur le deuxième ravito situé vers le 26ème kilomètre. Ca commence à tirer un peu sur les guiboles. Je prends le temps de me ravitailler, de remplir les bidons et de grignoter quelques Tucs.

Le Radicatrail 2016 !

On repart ensemble du ravito avec Lolo, nous sommes bien moins fringants. J'ai mon genou qui commence également à me faire souffrir... Allez, surtout ne pas s'envahir de mauvaises ondes, et profitons des sentiers qui se présentent à nous. La lumière est belle car il y a du soleil mas avec un ciel sombre au loin qui n'annonce rien de bon... Nous traversons de jolis champs de colza et pénétrons par la suite en forêt.

Le Radicatrail 2016 !

Là, se présente à nous un joli single fleuri qui nous ramène vers Lillebonne, nous sommes vers le 30ème kilomètre. Les premiers concurrents du 33 km nous doublent et en finissent avec leur course... Pour nous il nous reste une belle boucle de 25km environ...pfiou...

Mentalement, la course devient alors très difficile lorsque nous quittons Lillebonne, mon genou tire, j'ai mal, je pense à arrêter pour ne pas casser la machine... Lolo ne dit pas grand chose non plus et les silences sont évocateurs, nous sommes dans le dur. Nous sommes à mi course, et la tâche nous semble immense à accomplir... Heureusement, le ravitaillement du 35ème km environ arrive...

Le Radicatrail 2016 !

Le lieu est pour le moins improbable... Nous sommes dans la cour intérieure d'une maison, la table de ravitaillement côtoie le linge qui sèche sur les fils au dessus de nos têtes... sexy ;)...

Les sensations ne sont pas bonnes du tout pour moi, j'ai hyper mal au niveau de mon tendon rotulien, c'est une douleur que je connais bien et qui n'annonce rien de bon... :( Je fais le dos rond, je ne peux pas lâcher et abandonner Lolo dans ce qui devient une belle galère. Nous repartons ensemble une nouvelle fois, le chemin monte à la sortie du ravito, nous marchons.

Il nous reste moins de 25 bornes, on va le faire, les sensations vont revenir comme toujours. On croise de moins en moins de coureurs, les écarts semblent faits. Sur un faux plat, je m'efforce à ne pas marcher et trottine sur un rythme que je tente de maintenir. C'est silencieux et je ne fais pas attention derrière moi. Une fois en haut, je vois que Lolo n'a pas suivi, je continue à courir une fois arrivé sur le plat. Lolo va me rattraper, c'est certain. Je poursuis alors ma route tranquillement.

Le Radicatrail 2016 !

Lorsque j'arrive au dernier ravitaillement situé vers le 46ème kilomètre, je suis satisfait car je sais qu'il reste un peu plus de 10km maintenant et j'arrive à courir la majeure partie du temps, même en montée. Je ne pense pas d'ailleurs avoir trop faibli l'allure depuis 20km. Je fais le plein de coca et d'eau dans mes bidons et repart pour cette dernière partie de course. Le sentier monte légèrement, et un peu plus loin, j'aperçois Lolo qui arrive à son tour au ravito, il a l'air bien et n'est pas très loin, tant mieux.

Je m'accroche pour continuer à courir, pour essayer d'avoir une foulée fluide sur le plat, je m'efforce de ne pas penser à mon genou. Ca tient. Nous arrivons dans Lillebonne, il reste moins de 5 kms, allez il ne faut rien lâcher !

Le parcours reprend la fin du 33km que nous avons déjà pris plus tôt dans la course. Je reconnais la fin de ce parcours, et cela me rappelle également la fin du 110 km de 2014. Il reste 3 kms, il faut tenir. La dernière descente et là, virage à gauche et nous passons derrière les magasins, l'arrivée est à moins de 1 km.

Le Radicatrail 2016 !

J'entre dans le parc qui annonce l'arrive, il reste moins de 400m, c'est bon j'y suis ! Je franchis la ligne d'arrivée en 6h40mn (53ème/161 classés) tout pile et suis finisher de ces 60km/1500m de D+. Je suis épuisé de cette course où il faut tout le temps courir et relancer, Lolo arrive à son tour 5mn plus tard.

Nous craquons pour une bonne bière fraiche bien méritée qui passe tout seul ! Les jambes sont hyper dures, j'ai le genou comme une patate mais je suis heureux d'en avoir fini. Nous n'étions pas assez préparés , c'est certain mais cette course nous a permis de nous situer et de mesurer surtout le boulot à accomplir pour l'UTPMA (105km/5500M D+ en Auvergne mi juin) dans un mois et demi !

Pour finir, un grand bravo à toute l'équipe organisatrice du Radicatrail, cette course est une valeur sûre de notre région !

Julien

JL LEROY 30/04/2016 22:09

Super , il en faut du courage
bravo fiston

Val 28/04/2016 23:21

Merci pour ce compte rendu tonique et vivifiant.

Val 28/04/2016 23:21

Merci pour ce compte rendu tonique et vivifiant.

Yann 28/04/2016 13:33

Toujours bien sympa ces p'tits CR ! Bonne prépa pour l'UTPMA !

julien 28/04/2016 19:18

Merci Yann

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog