Hoka Conquest 3: A la conquête de la route !

  • Julien Leroy
  • Matériel

Avec le Marathon de La Rochelle, il me fallait investir dans des chaussures de route, le prétexte était ainsi tout trouvé pour faire mes emplettes et m'enquérir d'une nouvelle paire de souliers magiques qui font courir vite, bien évidemment.

 

Déjà conquis par la marque Hoka et notamment par les modèles trail comme les Mafate, Speedgoat ou Challenger, j'ai rapidement cherché leur équivalent sur le créneau route. En effet, avec mes genoux fragiles, je me sentais rassuré par l'amorti "Oversize" des Hoka.

Mon choix s'est donc porté vers les Hoka Conquest 3.

D'un premier abord massive, la chaussure inspire néanmoins de la solidité et du confort. Ce sont des qualités prioritaires pour moi. Visuellement, l'amorti est conséquent, le chaussant est large et la tige est renforcée. Le produit est bien fini et respire la solidité.

 

J'ai porté ces chaussures pendant la majeure partie de ma préparation au Marathon ainsi que pendant l'épreuve. Au niveau de mon ressenti, j'ai eu quelques difficultés à m'habituer à la chaussure, alors que je connais bien la marque Hoka pourtant. En effet, j'avais quelques échauffements sur l'intérieur du pied, mais qui ont disparu au bout de quelques séances. Il est vrai que la chaussure m'a laissé une première impression de rigidité sur mes premières sorties et du coup j'avais une sensation de lourdeur inhabituelle par rapport à d'autres modèles. Le temps certainement que la rencontre entre le coureur et sa chaussure se fasse... ;)

 

Une fois que je m'étais fait à ce modèle, je ne les ai pas quitté de toute ma prépa, elles ont de fait gagné en souplesse et je n'ai jamais eu la moindre douleur malgré les kilomètres, le bitume, et les traumatismes que cela peut générer par rapport au trail notamment.

 

Voici donc quelques caractéristiques des Hoka Conquest 3 :

 

  • Semelle intermédiaire EVA / Technologie R-Mat : Cela concerne principalement l'amorti "Oversize" fidèle à la marque Hoka. Avec les Conquest, on n'est pas déçu, l'amorti est même très important. Il faut d'ailleurs s'y habituer mais avec le temps et une fois que les chaussures sont rompues au bitume, le modèle gagne en souplesse et répartit mieux ses propriétés de rebond. Le confort devient donc très agréable et cela d'autant plus avec le pied qui ne bouge pas dans la chaussure.
  •  
  • Drop de 4mm : l'idée est d'aller vers une foulée naturelle, c'est à dire, plus portée vers l'avant pied. Avec l'amorti conséquent des Hoka, il est tout de même assez difficile de ressentir le terrain. Cependant, la chaussure reste assez dynamique et ce faible drop permet de certainement mieux poser son pied. Cela participe de fait à générer moins de blessures.
  •  
  • Forme plus large et enveloppante au niveau des métatarses : C'est un point prioritaire pour moi. En effet, avec mes pieds larges, j'ai apprécié de ne pas me sentir comprimé dans la chaussure. Le laçage est au passage assez performant. C'est un procédé traditionnel mais la matière est un peu élastique et permet donc un laçage homogène sur tout le dessus du pied. En terme de confort, la sensation est immédiate. On est maintenu et il n'y a pas de sensation de compression après quelques kilomètres lorsque l'on est trop serrés parfois.
  •  
  • Caoutchouc durable aux zones d'usure : Quand on regarde la semelle et surtout son épaisseur, on se dit qu'il y a de la marge ! Mais il est vrai qu'après la prépa et le Marathon, elle n'a pas bougé et semble de fait assez solide. Cependant le mesh, bien que renforcé par endroits, est fragile et rapidement il a commencé à se déchirer sur les bords extérieurs de la chaussure. En prévention, j'ai de suite appliqué la colle miracle adaptée pour ces réparations: La Mc Nett Seamgrip. Depuis, la chaussure ne bouge pas.
  •  
  • Poids : 335g
  •  

Pour conclure, les Hoka Conquest 3 sont un modèle sûr et confortable pour celui qui voudra aligner les kilomètres sur le bitume. Aucune douleur post marathon avec ce modèle, et c'est bien ce que je cherchais.

 

Le prix reste assez élevé pour une paire de chaussure (170e) mais avec un bon code promo ça devient plus abordable. Alors, bons footings de Noël avec ces jolis souliers aux pieds !

 

Julien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
julien-trail.com -  Hébergé par Overblog