Trail de l'Odon: 20km à fond !

Trail de l'Odon: 20km à fond !

Dimanche dernier, dans le cadre de ma préparation au Festival des Templiers qui aura lieu fin octobre, je me suis rendu au Trail de l'Odon pour y courir le 20km. Cela semblait idéal pour jauger l'état des gambettes sur une distance courte en essayant de donner du rythme à tout ça. La semaine de prépa était chargée mais j'arrivais plein d'entrain aux alentours du départ. Cela faisait plus d'un mois que je n'avais pas mis de dossard, et il était bon de ressentir l'atmosphère d'une avant course, retrouver les copains, discuter avec les coureurs des courses passées ou des projets à venir, jauger la forme des collègues ;)... Le temps passe toujours trop vite dans ces moments là et il faut vite aller se préparer pour le départ.

Trail de l'Odon: 20km à fond !

On prend le temps de bien s'échauffer, il ne s'agirait pas de se blesser. ça va partir vite, pas de doute. Je me place en bonne position sur la ligne, peut être dans le premier paquet. Le départ va être donné, les mains sur la montre...

Allez c'est parti, et effectivement, ça part vite devant. Je suis avec Jéjé et Lolo, et comme on se l'était plus ou moins avoué, on est dans le premier paquet. Ca file très vite, je n'avais jusqu'alors jamais pris un départ aux avants postes. Un bénévole nous pointe vers la 20ème place quand nous ressortons du bois.. et nous sommes un peu plus de 200 au départ... Vais je tenir le coup, rien est moins sûr...

Le cardio s'emballe, je vais exploser tellement j'ai le souffle court... Je ne vois rien du paysage du coup, je suis concentré sur ma foulée pour ne pas chuter. La première montée arrive et d'habitude je suis content car je vais pouvoir ralentir... mais là non, car vu l'allure il ne faut pas trop décrocher, je sens en plus le souffle d'un coureur juste derrière moi.... et bien c'est Jéjé qui revient sur moi ! Il est bien le garçon !

Le premier ravito arrive, je suis parti light mais j'ai quand même un petit bidon d'eau dans le short, donc je ne m'arrête pas... Et comme d'hab' il y en a un ou deux qui ne peut pas s'empêcher de prendre un gobelet pour le balancer par terre plus loin... bravo l'esprit ! Je ne comprend toujours pas... d'autant qu'il y avait des poubelles...Heureusement, j'avais retenu le profil du coureur et en le dépassant juste avant l'arrivée, je savourais ma (petite) victoire...

Trail de l'Odon: 20km à fond !

Les 10km de course sont là, je jette un coup d'œil au chrono... 44 minutes, même à La Ronde des Galettes (10km sur route à Douvres la Délivrande) je n'avais pas fait ça ;)... dédicace à Stéphane ! Alors là, je panique un peu, si je continue comme ça je vais exploser en vol et ça va pas être joli joli ! Mais je l'ai bien cherché en partant trop vite alors je continue ça m'apprendra !

Les sentiers que l'on parcoure sont pourtant très sympa, des single tracks très joueurs, bien secs en plus... On repassera pour profiter du paysage ! J'essaie de relancer dès que possible, je ne rattraperai pas de coureur je pense, mais je me force à tenir ma position en serrant les dents.

Deuxième ravito où je passe également mon chemin ,il me reste de l'eau... Et là avant de revenir vers la forêt, nous passons par deux gués de rivière, l'un assez cool, mais l'autre, je suis bien surpris et même prévenu par le bénévole, je m'enfonce jusqu'à la taille dans l'eau ! Je m'accroche, vraiment, je vous assure...Je souffre mais je tiens.

Nous revenons vers les bois de Baron pour les 5 derniers kilomètres, et bizarrement, le fait de courir sur des sentiers que j'arpente régulièrement sur mes entrainements me redonne de l'entrain. Les écarts semblent être faits, je me relâche, et chemin faisant, je rattrape un coureur, puis un autre (celui au gobelet ;))

On s'accroche, je sors de la forêt, c'est le dernier kilomètre, et en haut d'une petite bosse, j'aperçois Charlène et Gaëlle venues me faire une petite surprise ! Trop bien, encore deux virages pour revenir vers l'arrivée... ça y est, j'en termine de ce massacre ! 19ème (8ème Senior)/205, 1h31mn pour ces 20kms avec 250m de D+. Au final, j'aurais tenu le 2ème 10km presque comme le premier !!!

Alors que dire, j'ai aimé ? oui car le parcours est sympa même si c'est très roulant, l'organisation est top... et non car j'ai "souffert" tout au long de la course, pas de répit sur ces distances... Après, j'aurai pu mieux gérer la course, c'est certain et ça m'apprendra, croyez le !!! Indéniablement, je préfère les plus longs formats où on prend quand même davantage le temps :)!

Allez dernière ligne droite avant les Templiers dans 3 semaines, 75km et 3500m de D+, là je vais savourer :) !!!

Julien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Valerie 24/10/2016 22:54

J'ai retenu mon souffle tout le parcours de cet article : BRAVO Julien ! Quel mérite ! Une si belle Perf' . Encore une fois !

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog