42,195km de bonheur ?

  • Julien Leroy

Dans une dizaine de jours, je vais faire mon premier marathon, ce sera seulement ma deuxième course sur route ! Quelle drôle d'idée de finir l'année sur ce type d'épreuve qui pourtant ne m'a jamais trop attiré... Mais l'occasion d'un weekend avec les copains était trop belle et me voilà inscrit sur ce Marathon de La Rochelle !

 

Pendant 42,195 km (c'est bien ça?), je vas donc délaisser les jolis sentiers, les montées, la boue... pour m'expliquer avec le bitume... Une chose est sûre, le combat sera rude...

 

Explications:

 

"Tu seras un vrai runner quand tu auras fait un marathon"


En cinq années de trail, j'ai eu la chance de faire de magnifiques courses, j'ai découvert le monde de l'ultra trail avec l'UTMB, le GRP, l'UTAT, l'UTPMA entre autres, mais aussi les Templiers, la Saintélyon, etc. J'ai progressé, je me suis beaucoup entrainé, j'ai rencontré de super personnes...

 

Mais rien de tout ça ne te fait passer l'épreuve du repas de famille quand tu tentes d'expliquer ce qu'est l'ultra trail... Et quand tu expliques que sur un trail, par moments tu marches... les visages sont dubitatifs... Alors vient LA question qui met tout le monde d'accord, "as tu déjà fait un marathon ?" Et quelle déception, quand tu annonces, désolé, que tu n'en a jamais fait... Le marathon, c'est l''exploit ultime qui parle à tous, car oui, tout le monde connaît le marathon...

 

C'est l'adoubement du sportif, avec les chaussures de marathonien et tout le tralala... Car ça y est tu intègres la caste des runners, des vrais, de ce qui ont vécu le "mur des "30km", tu vaux un chrono qui étalonne ta valeur aux yeux de tes partenaires d'entrainement !

 

 

Bienvenue au royaume des chronos

 

Le marathon c'est aussi le combat contre le chrono, et s'aligner sur un marathon c'est aller chercher un chrono, une valeur ! Au moins sur un trail, on n'a pas ce problème...

 

Mais j'admire sincèrement les coureurs qui se préparent dur pour aller chercher leur record, pour ne rien laisser au hasard... cela au risque d'être déçu au passage de la ligne d'arrivée... Etre finisher ne suffit pas quand on est marathonien.

 

Pour ma part, l'avantage est que je n'ai pas de temps de base donc dans tout les cas je vais battre mon record, yes ! Une bonne chose de faite et du stress en moins !

 

 

De l'art de la gestion de l'allure

 

Faire un marathon, c'est courir le plus régulièrement possible, sans arrêt et sans trop de changements d'allure.... de toute façon c'est plat et c'est sur la route donc il n'y a pas d'excuse pour marcher ou ralentir ;) ! Il faut donc connaître ses allures quand on prépare un marathon... la fameuse "sortie allure marathon" ! En gros, c'est le temps au kilomètre...

 

Et en marathon, il faut gérer, partir trop vite c'est exploser au 30ème kilomètre, et partir trop lentement, mais si ça fait un beau "négative split" comme on dit, c'est l'assurance de ne pas battre son chrono ! Bref, c'est le stress et c'est l'assurance de regarder la montre à chaque km, d'être suspendu au moindre bip de celle ci !

 

 

A l'assaut du mur...

 

C'est le rendez vous des anciens combattants, "le mur des 30km, c'était une sacrée boucherie, là tu souffres, il faut le vivre... "(avec la voix de Rocky c'est encore plus saisissant)...

 

Quiconque court un peu connaît LE mur, il est presque aussi célèbre que celui de Games of Thrones... C'est aussi peut être pour ça que le Marathon de Berlin est aussi réputé ;)  !

 

Le mur du 30ème kilomètre fait parti du mythe du marathon, cultivé par les marathoniens eux mêmes... Alors quoi de plus tentant que de se lancer à l'assaut de ce mur, ma foi, ça n'a pas l'air plus dur que de monter Catogne ou Bovine pendant la deuxième nuit de l'UTMB ;) !

 

Pollueurs coureurs ?

 

Sur un trail, il y a, théoriquement, un esprit tourné vers la préservation des espaces qui sont traversés, donc de l'environnement. Ainsi, chaque déchet abandonné par un coureur peut être synonyme de disqualification. Sur chacun des ravitaillements, les déchets sont mis dans une poubelle, et même parfois un gobelet individuel est demandé par l'organisation afin de limiter tout ce qui est jetable. Bref, un ensemble de choses citoyennes...

 

Des témoignages que j'ai pu entendre de compagnons marathoniens, il parait que c'est bien différent sur une telle épreuve comme le Marathon de la Rochelle. En témoigne d'ailleurs les plus de 60 tonnes de déchets générés par le Marathon de Paris (qui en fait d'ailleurs au passage la manifestation la plus sale de la capitale). Entre les bouteilles vides laissées par terre par les participants au départ, les sacs poubelles... et les fameux gobelets qui vont être balancés par terre aux alentours des lieux de ravitaillement ! Et oui, la chasse au chrono n'attend pas, non mais ! Comme si la fin justifiait les moyens... une allégorie de notre civilisation ?

 

De toutes les façons je vais m'en faire ma propre idée dans quelques jours et je ne manquerais pas de vous en reparler !

 

 

Pour conclure, l'une des qualités du marathonien est de faire preuve de second degré et il ne s'offusquera donc pas de mes quelques lignes !

 

Sincèrement, je suis ravi et enthousiaste à l'idée de vivre mon premier marathon, qui, qu'on le veuille ou non, reste un graal en course à pied et un passage quasi obligé pour tout coureur...

 

Donc, je vous donne rendez vous le dimanche 27 novembre pour le Marathon de la Rochelle !

 

Julien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Levêque 12/11/2016 22:00

J'adore Comme toujours.
Deux types de course complètement différentes.
Quel que soit ton temps après "le mur" tu resteras toujours THE champion. L'ultra Trail c'est quand même autre chose.
Tous les marathoniens ne le peuvent pas.

Val' 12/11/2016 22:01

difficulté à passer mes commentaires donc je passe sous un autre nom :-)

Levêque 12/11/2016 22:00

J'adore Comme toujours.
Deux types de course complètement différentes.
Quel que soit ton temps après "le mur" tu resteras toujours THE champion. L'ultra Trail c'est quand même autre chose.
Tous les marathoniens ne le peuvent pas.

Lolo dr la colo 12/11/2016 17:27

Oui toutes mes félicitations dores et deja pour ce 1 er marathon.
Moi je fais l inverse 1er marathon en 2014 et maintenant en prepa pour l ultra 177 du golfe en 2017.
Si conseils je suis preneur.
Excellente course.
Laurent

Julien Leroy 12/11/2016 18:11

Merci laurent ! Beau projet pour 2017 !!

julien-trail.com -  Hébergé par Overblog