Trail du Pays Saint Lois: 31km dans La Manche...

Dimanche dernier, je me suis rendu du côté de Saint Lô, dans la Manche pour le Trail du Pays Saint Lois sur la distance de 31km avec environ 500m de Dénivelé positif annoncé.

La météo était à nouveau des plus chaotiques, avec beaucoup de vent, de la pluie... Je crois que c'est la thématique de ce début de saison sur les trails que je fais... En tout cas, en ce dimanche matin, je ne suis pas transporté par la motivation au moment de sortir de la voiture pour allez chercher mon dossard sur le site de départ.

Le vent souffle, je suis frigorifié , ça promet. Heureusement, un fois entré dans la salle des dossards, les bénévoles avaient préparé du café pour les âmes refroidies...

 

 

Une fois prêt, je me rends sur la ligne de départ, j'y retrouve des visages connus ainsi que des amis coureurs. C'est toujours sympa de pouvoir se retrouver sur les rendez vous locaux ! Je me place dans le milieu du peloton, constitué d'un peu plus de 100 coureurs.

Le départ va être donné, comme d'habitude, je m'échaufferai sur les premiers kilomètres de course. Allez c'est parti pour 31km et secrètement moins de 3h ce serait pas mal ! L'avantage d'un petit peloton c'est que l'on voit la tête de course, mais loin de moi l'idée d'aller jouer dans la cour des grands ! Alors je reste dans le rang et passent ainsi les premiers kilomètres...

 

J'ai fait le choix de porter un gilet de course avec deux bidons pleins, cela me laisse de la marge et ainsi je ne suis pas obligé de m'arrêter sur les ravitos. Les premiers kilomètres passent vite, la météo nous gratifie d'une légère accalmie, ce qui est fort appréciable. Le parcours est assez roulant, seules quelques montées courtes viennent casser un peu le rythme. Les écarts se creusent déjà d'ailleurs. Je me rends compte que je plafonne rapidement sur le plat, je suis bloqué à 12/13 km/h, impossible d'aller plus vite, pourtant le cardio est stable... Il faudrait vraiment que je travaille la vitesse un jour... Par contre, dès que ça grimpe un peu, je rattrape ou distance mes partenaires, idem en descente.

 

Le parcours est un mélange assez équilibré entre bitume et sentiers. Inutile de vous décrire l'état de ceux-ci, bon si en fait : de la boue bien collante et glissante... mmh... Mais bizarrement après le Glazig, ça passe tout seul ;) !

J'avale les 10 premiers kilomètres en un peu moins de 50 minutes, le rythme va étre dur à tenir mais je me sens bien. Sur le deuxième tiers de la course, le profil est un peu plus cassant, et un poil plus technique, alors de fait la moyenne baisse un peu mais c'est tout de même plus plaisant ! Une belle montée sur un sentiers en lacets avec des marches calme l'entrain du petit groupe dans lequel je suis, ça explose un peu de toutes parts !

Au sortir de cette montée, je décide de sortir mes écouteurs: AC/DC, Creedence Clearwater et les Stones vont m'accompagner sur la deuxième moitié de course ! C'est la première fois que je m'aide de la musique en course, je dois dire que c'est assez stimulant ! Même si en terme de causeries avec les autres coureurs, c'est de fait plus limité ...

 

Le premier ravitaillement arrive alors au 17ème km, J'avale juste un coca rapidement et me voilà reparti. Il y a une belle montée au sortir de ce ravito et pour la première fois je dois me résoudre à alterner course et marche...

 

Je relance en haut de la montée, je grappille une ou deux places, les écarts sont résolument faits. J'aperçois deux coureurs devant moi, ils seront mon objectif pour la fin de course, allez ! Les kilomètres défilent vite ce matin, c'est bon signe !

Les parcours du 31 et du 15 kms se rejoignent pour les derniers kilomètres de course. Je passe d'ailleurs devant le dernier ravitaillement  du 25ème sans m'y arrêter, il me reste assez d'eau. Le parcours nous traverser le haras de Saint Lô, il me semble. C'est assez sympa ! De façon générale le parcours est assez cohérent, avec des allers retours en ville et sur les sentiers. C'est joueur et avec de nombreuses relances.

 

 

Il doit rester deux ou trois kilomètres et je rejoins enfin le coureur que j'avais en point de mire depuis quelque temps. Arrivé à sa hauteur, il me dit: "ça va julien ?"... C'est Guillaume, un coureur rencontré au Glazig sur une précédente édition. Nous finissons la course ensemble en nous relayant ce qui permet de garder une bonne allure !

J'arrive à la 37ème place/115 coureurs en 2h41mn. Ce fut une belle virée dominicale de 31km, sur un parcours chouette et avec une belle organisation ! Alors bravo au Trail du Pas Saint Lois !

Julien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
julien-trail.com -  Hébergé par Overblog