rétro 2012

Au tour d'une rétro de l'année 2012 maintenant !

Après une année de découverte de la discipline en participant aux trails locaux, je ressens le besoin de structurer un peu ma pratique et me met en quête d'un club où je pourrais partager cela avec d'autres. Je me souviens alors de ces maillots jaunes et bleus rencontrés très régulièrement lors de mes précédentes courses... Et voila que j'adhère au Running Club Côte de Nacre, une association de runners de tout les terrains (route et trails), de tout les niveaux, de toutes les envies (loisirs et compétiton) et surtout avec un sens de l'accueil et de la convivialité que rarement j'avais jusqu'alors rencontré...

Alors commence pour moi une pratique partagée, des sorties et entrainements en groupe, et donc des projets communs qui naissent et sur lesquels je me greffe allègrement... Pour moi ce sera une année de découverte de trails d'autres régions, de distances un peu plus longues (mais pas trop...), de dénivelés plus importants...

Voici donc la liste des trails effectués en 2012:

  • Défi Glazig: -Noz trail 18km et Trail 43km- (Côtes d'Armor 22)
  • Trail des 7 mares -21km- (Seine Maritime 76)
  • Trail de la vallée de la Vère -30km- (Orne 61)
  • Oxygen Challenge: prologue ascensionnel, trail 43km et enduro traking 21km (Cantal 15)
  • Trail la Barjo -37km- (Manche 50)
  • Trail de la Pointe de Caux -51km- (Seine Maritime 76)
  • Grande Course des Templiers -72km- et 3200mD+ (Aveyron 12)

Au premier abord, ça fait déja moins de trails qu'en 2011, cela dans une approche un peu plus structurée avec au moins un mois d'écart entre deux courses par exemple. Avec les compagnons du RCCN nous organisons des voyages groupés notamment sur l'Oxygen Challenge et les Templiers, deux évenements marquants de mon année 2012.

Dans ce programme, on y voit aussi un retour sur les 7 mares, sur la Barjo et sur le trail de la Vère. Trois courses bien typées trail et bien à mon gout... On voit enfin une première escapade vers un trail breton, et quel trail ! En effet, c'est en écoutant l'expérience d'un des membres du club que je me suis lancé sur cette course avec comme originalité celle du combiné entre un trail de nuit le samedi soir et un trail plus long le dimanche... Et tout cela en plein mois de février en Bretagne, ce qui veut dire pluie, neige, boue, vent... et pluie... repluie...

Enfin, et même si l'on ne parle pas de trail à proprement parlé, 2012 c'est aussi la réalisation de l'intégrale du GR20 Corse avec Jean-Charles, mon compagnon d'aventure avec qui j'avais déja fait le Stevenson en 2010...

Comme sur la rétro 2011, je vais faire un coup de projecteur sur non pas deux courses mais trois évenements marquants de 2012: le Défi Glazig, l'Oxygen Challenge et les Templiers.

 

Le Défi Glazig: les Bretons savent recevoir !

En allant sur le Glazig, je me lance un défi... je n'ai jamais fait cette distance, encore moins sous la forme combinée, je n'ai jamais non plus eu l'occasion de courir de nuit, j'ai aussi l'impression que le niveau sera relevé sur un trail qui semble déja bien réputé...De plus, ce trail arrive tôt dans la saison, nous sommes en février et je n'ai pas l'impression d'être totalement prêt à affronter tout cela (même si je rentre d'un trek au Népal dans les Annapurnas avec ma chérie...inoubliable). C'est donc les yeux grands ouverts que je me lance sur cette course !

Arrive tout d'abord le Noz Trail, un trail nocturne de 18km qui emprunte des sentiers cotiers, des passages dans les villages environnants, du sable, des escalades de rochers et... deux traversées de cours d'eau glacée !!! Je me lance allègrement sur cette course en gardant toujours en tête qu'il y a 43km à faire le lendemain. Je franchis la ligne d'arrivée pas trop entamé. Une super expérience que j'ai adorée le tout à la frontale ! Pour résumer: 18 km en 2h05 pour une 339ème place/545 arrivants.

Le lendemain, c'est le plat de résistance, LE gros morceau du week-end ! Après une relative bonne nuit, je me prépare avec quelques courbatures tout de même ! J'arrive sur la ligne d'arrivée, miracle il ne pleut pas, nous voyons même le soleil se lever ! Le départ donné, je me lance prudemment à l'assaut de 43km casse pattes entre passage sur le sable à marée basse, rochers glissants, vent très fort, montées descentes sur le sentier cotier... Bref un parcours très exigeant.. et au bout de 2h d'efforts, je souffre déja. C'est la première fois que je subis une course de cette façon, les 20 derniers kilomêtres ont été pour le moins éprouvants. Quelle délivrance lorsque l'on entend la voix du speaker au loin... Je franchis la ligne d'arrivée en 5h35 pour une 297ème place/437 arrivants.

Le défi Glazig donnait lieu à un classement général sur les deux épreuves: 140ème/201 arrivants... dur dur, mais bon je l'ai fait ! J'y reviendrais mieux armé l'année suivante.

l'Oxygen Challenge: une aventure singulière pour un format de course original dans le Cantal

Place maintenant à l'Oxygen Challenge, et là, même si je ne suis pas original, c'est une grande découverte: un format inédit, une région que je n'avais encore jamais découverte, un tout premier voyage en mode "club", un premier trail sur des versants montagneux, etc.

description express: Avec 3 de mes collègues de club et 2 ultra supportrices, nous participons à l'Oxygen Series:

  • un prologue ascensionnel: départ type contre la montre sur une belle bosse, bref effort court, intense violent, ça c'est le vendredi.
  • un trail: formule plus "trad" avec un 43km et tout de même plus de 2000m de D+, cela dans le coin du Lioran (station qui accueille la manifestation), ça c'est le samedi.
  • un enduro trail traking: une formule sur 21 km entrecoupée de 4 spéciales chronométrées, les liaisons se font en mode footing avec les copains ! Et ça c'est le dimanche !

au final, ça fait trois formes d'efforts différents, une gestion importante de la récup' ( même si sincèrement l'émulation du groupe aide à mieux récupérer...). nous sommes hébergés dans une super chambre d'hôtes (cf le lien plus bas), les gérants sont bénévoles sur l'évenement et nous alimentent bien de petits conseils bien utiles, cela sans parler des bons petits plats !!!

D'un point de vue purement sportif, j'ai réellement apprécié les trois épreuves:

Le prologue est un effort ultra violent qui fait bien monter le gout du sang dans la bouche...;) Même s'il n'est pas question de gestion à proprement parler, il faut savoir y alterner intelligemment la marche et la course sur une montée continue... ce que je n'ai pas su faire. J'ai donc forcé pris par l'enjeu de l'évenement, mais bon pas de regret. Au final, je fais un chrono de 6mn32s pour une 103ème place/186 fous.

le trail 43km a eu lieu le samedi. Le soleil est au rendez vous. Une fois le départ donné (sans trop de courbatures), nous attaquons direct la montée vers le plomb du Cantal pour environ 45mn à 1h d'ascension. Suit après une belle virée sur les crêtes pour arriver au premier ravitaillement. Là, je n'oublie pas les sages paroles de notre hôte: l'effort commence aux cascades du faillitoux.. Après 3 heures de course j'arrive sur ce point de ravito où je retrouve notre hôte, responsable des bénévoles, et nos supportrices ! Super agréable en tout cas d'être encouragé par nos proches avant de repartir pour la deuxième moitié de course...

La fatigue s'installe , les montées sont de plus en plus laborieuses mais le tracé étant tellement sympathique que je parviens à franchir la ligne d'arrivée (non sans émotions...) en

6h19mn pour une 140ème place/363 arrivants.

Nous sommes dimanche, il est tôt, il pleut, nous sommes fatigués... Mais nous n'échangerions notre place pour rien (ou pas grand chose) au monde pour prendre place au départ de la dernière épreuve: l'enduro trail traking. Pour résumer, ça ressemble à un fartleck mais en compétition... Le gros atout, nous partons tout les quatre (Bruno, Luc, Jérome et moi) à l'assaut de cette course. En effet, les liaisons n'étant pas chronométrées, nous pouvons courir ensemble ce qui est super agréable surtout avec le temps ultra normand que nous subissons (pas besoin de décrire...). La première spéciale arrive après quelques kilomètres d'échauffement, ou de décrassage vu l'état de nos jambes... Nous sommes chacun équipés d'un "doigt magnétique". Il suffit de le poinçonner à la borne de départ et d'arrivée de la spéciale pour valider le chrono. La première spéciale est une montée... ça calme. La deuxième aussi... Les deux dernières seront plus descendantes, ce qui me permettra de m'amuser sur des portions bien techniques... Au final, une super expérience de course, originale, humide, pour une 64ème place/151 classés.

Au général, sur le classement des Séries: 59ème/134 classés.

Mais surtout, au final, ce fut une super expérience de course, mais aussi de week end super convivial entres amis !!! Un très beau souvenir.

rétro 2012
un petit résumé en photo de ce week-end Cantalouun petit résumé en photo de ce week-end Cantalou
un petit résumé en photo de ce week-end Cantalouun petit résumé en photo de ce week-end Cantalou
un petit résumé en photo de ce week-end Cantalouun petit résumé en photo de ce week-end Cantalou
un petit résumé en photo de ce week-end Cantalouun petit résumé en photo de ce week-end Cantalouun petit résumé en photo de ce week-end Cantalou

un petit résumé en photo de ce week-end Cantalou

la Grande Course des Templiers: une course tout simplement mythique

L'année 2012 de trail (je reviendrais notamment sur les treks...) se termine par LE gros morceau, le challenge de l'année: c'est la Grande course des Templiers, course ultra connue chez les traileurs(ses).

Comme pour l'Oxygen Challenge, nous nous y inscrivons en club et nous voilà partis à 5 coureurs, certains novices sur cette épreuve mais d'autres beaucoup plus aguerris (ils se reconnaîtront...).

Vincent, président du Club, nous dégote un petit chalet à quelques dizaines de mêtres du départ, c'est idéal pour ne rien louper de toutes les courses, mais surtout celle sur laquelle nous sommes concernés. l'ambiance est donnée, nous rencontrons tout les cadors de la discipline (cf article FAN DE...), le salon du trail est assez impressionnant... Les courses du Samedi s'enchainent... Nous décidons de faire un petit footing de décrassage aux alentours histoire de se dégourdir les jambes, nous croisons d'ailleurs Andy Simonds qui fait la même chose, quel copieur... :)

Dimanche 5h, c'est à nous. il fait très froid. Chacun se prépare dans le chalet, chacun son petit rituel d'avant course, c'est calme et en même temps on ressent un peu l'excitation... Nous voyons l'aire de départ se remplir. Allez, on y va ! gla gla...

Le départ est donné avec la traditionnelle musique, c'est prenant et là on se dit: "mon bonhomme t'y est, profites..." Je pars avec Vincent, on se cale ensemble afin de ne pas se griser et nous voilà partis pour 30 kms ensemble environ. Je crois que cette première portion nous a permis de bien finir, le fait de ne pas se griser aura été primordial dans cet aspect de gestion de course. Je quitte Vincent vers le 30ème kilomètre, le jour est déja bien levé, le soleil est là mais il fait toujours aussi froid. Je découvre aussi ce qui fait les Templiers; des monotraces où ça bouchonne un peu... mais avec le recul je me dis que sans ces moments où j'ai adapté mon allure aux participants rencontrés je n'aurais peut-être pas fini... Bref, j'essaie de gérer car c'est la première fois pour moi que je m'engage sur un effort aussi long (pour rappel 72 km et 3200d+). L'arrivée est vécue avec beaucoup d'émotion et même quelques larmes ( 768ème/2013 arrivants en 10h52). j'y retrouve Vincent un peu plus tard ainsi qu'Olivier, Christophe et Bruno, mes compagnons de club, d'aventure sur cette belle épreuve qu'au final nous aurons tous partagé ensemble !

Voilà pour cette année 2012 qui aurait du se terminer par la Saintélyon, mais une aponévrosite plantaire en aura décidé autrement. Je reviendrai sur le chapitre blessures...

En tout cas pas de regrets, une bien belle année pour moi, de belles rencontres, sans aucun regrets !!!!

2013 me voilà !

 

rétro 2012rétro 2012
rétro 2012
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
julien-trail.com -  Hébergé par Overblog